La musique de création
pour tous les âges.

Au cœur d’Electrocution : fêter la rencontre entre musique et nouvelles technologies au travers une diversité de formes d'écoutes ; concerts, installations sonores et visuelles, et performances vous réservent de belles surprises.
Rendez-vous les 28, 29,30 mars 2024 pour une éclosion des musiques de création dans toute la ville !

Facebook
Instagram

Programmation

Le Centre d’Art Contemporain Passerelle, La Carène, Le Quartz, la médiathèque des Capucins accueillent concerts, performances, installations sonores et visuelles, plateau radio, bar…
  • 19h30 ☽ Ouverture du festival
  • Ensemble Sillages & Jean-Luc Hervé ☽ 20h30 - HALL
    "Les sons tournent" pour flûte basse, Jean-Luc Hervé : Inscrit dans un cycle unique du compositeur Jean-Luc Hervé pour instruments solistes et dispositif de diffusion multivoix, astucieusement dissimulé parmi le public. Chaque pièce de ce cycle renferme un hommage caché à un compositeur du passé, et dans ce cas, le titre évoque Claude Debussy, l'inventeur de formes musicales novatrices. Une célébration de l'audace et de la créativité qui transcendent les époques, “Les sons tournent” se révèle une expérience musicale aux chemins inattendus.
  • KilOGirl$ : Ensemble Batida & Ensemble Sillages ☽ 21h30 HALL
    Aux prémices de cette aventure, les calculateurs humains, l'histoire des Kilogirls, une unité de mesure du travail fastidieux des femmes, les héroïnes méconnues, en informatique et en calcul dans les années 40, sera revisitée par onze instrumentistes dynamité·es. L'univers fascinant où l'ère informatique rencontre la créativité musicale avec un concert en co plateau de deux ensemble de haut vol : Batida et Sillages !
  • Une saison en métavers - Javier Munoz Bravo ☽ 20h & 21h45
    Pièce immersive pour voix féminine, avatar-vidéo IA captation de mouvements et électronique en temps réel : Dans "Une saison en métaverse", assistez à la lutte épique d'Arthur Rimbaud contre un avatar-vidéo IA pour échapper à une réalité virtuelle oppressante. Véritable science-fiction musicale où l’intelligence artificielle gouverne l'humanité, ces derniers, confinés dans le Métavers, ne sont plus en contact physique, communiquent et vivent exclusivement à travers l’écran. À travers la voix humaine interagissant avec l’IA, des capteurs de mouvements et de l'électronique en temps réel, cette expérience immersive et poétique, met en lumière la singularité humaine face à la domination technologique. L'humanité a-t-elle vraiment tout le nécessaire pour vivre heureuse à l'intérieur du Métavers ?
  • DIGÎTA de l’ensemble Batida - Grande salle ☽ 20h & 21h45
    DIĜITA est une performance pour un espace-son dessiné : un cube de 2,5 mètres de côté, où évoluent les corps des musiciennes et leurs contrôleurs, sur lequel est accroché un système de diffusion du son. C’est simultanément un espace de concert que l’on peut observer depuis l’une ou plusieurs des 4 faces, une chorégraphie de mains, une installation vidéo, une bande dessinée digitale en 3D. Le spectacle se visite de manière fascinante et ludique, en circulant autour — comme un cube-île où l’on n’accoste pas.
  • DJ set Tom Leclerc ☽ 22h30
    Artiste polyvalent, improvisateur, compositeur, ingénieur et directeur artistique du collectif Moss Explorers, Tom Leclerc explore les nouvelles manières de faire, de raconter, de diffuser et de produire. À l’image des “paysages sonores” décrits par Brian Eno, il a envie de faire partie de ces paysages en allant au plus près de ce qui l’inspire, les grands espaces et la nature. Influencé par la portabilité des systèmes modulaires minimalistes, il emporte lors de ces premières expéditions ses synthétiseurs avec lui, en autonomie énergétique. Utilisant des systèmes modulaires minimalistes, Tom Leclerc crée des compositions électroniques fusionnant mélodies, enregistrements d'ambiance et design sonore. Au fil des EPs et des albums sortis sur plusieurs labels européens sous la forme de cassettes et disques, il compose des pièces électroniques qui forment un microcosme sonore. Son travail reflète un désir profond et captivant de connecter le public aux environnements inspirants, à la nature profonde et sauvage.
  • Atelier la Fresque du Numérique ✶ 14h > 17h
    Pédagogie similaire à celle de La Fresque du Climat, le but de ce «serious game» est de sensibiliser et former les participant·es aux enjeux environnementaux du numérique. L’atelier vise aussi à expliquer les grandes lignes des actions à mettre en place pour évoluer vers un numérique plus soutenable, puis à ouvrir des discussions entre les participant·es sur le sujet. intervenant : Mathieu Regnault tarif : 5 € sur inscription par mail à mediation@ensemblesillages.com
  • Concert Créations ☽ 20h30
    PROGRAMME : Des mots des murs… (2024) de Ariadna Alsina pour flûte, clarinette, saxophone, piano, violon, violoncelle et électronique // Éclats d’éther (2024) de Charlotte Sonnois pour saxophone alto et électronique // The wanderer stood motionless, observing birds (2024) de Edmund Campion pour clarinette basse, trombone, percussion, harpe, accordéon, piano numérique, violoncelle et électronique // Chaplin On (2024) de Facundo Llompart (1979 - ) pour flûte, clarinette, percussion, piano, violon, violoncelle
Poster Mockup
Facebook
Instagram

La 9ème édition en quelques chiffres

17
Compositeur.ice.s
16
Créations mondiales
40
Artistes internationaux
17
Partenaires